Ophrys fuciflora subsp. souchei (L'Ophrys de Souche)

 

Présentation

Auteur(s) Roland Martin & Errol Véla 2012 Taulignan (Drôme), 30 juin 2008
Étymologie souchei, du nom d’un des premiers auteurs qui a mis en évidence l’originalité de ce taxon par rapport à Ophrys aegirtica (du Gers), Rémy Souche.
Description - Plante robuste, à tige haute de 40 à 60 cm.
- 5 à 10 fleurs plus grandes qu’O. fuciflora subsp. fuciflora.
- Labelle le plus souvent entier, long de 11 à 17 mm.
- Périanthe rose.
- Champ basal assez clair, brun rouille .
- Appendice robuste, large et tridenté.
Présence en Rhône-Alpes Quelques stations éparses dans le sud de la Drôme, où ce taxon est en limite nord de son aire (Vaucluse, Bouches-du-Rhône).
Écologie En pleine lumière, sur calcaire. Terrasses de ripisylves, bords de ruisseaux et de fossés humides entretenus, vers 200-300 m.
Floraison Tardive : juin, un mois plus tard que l'Ophrys fuciflora subsp. demangei. Hybrides observés en Rhône-Alpes avec :
Observations Sous-espèce très localisée et peu abondante, avec une écologie restreinte. Peut être complètement absente les années à fin de printemps sec. - O. apifera (Drôme)
Protection - Aucune.
- Cotation UICN : non coté.
Taxon(s) proche(s) Tous les Ophrys du groupe fuciflora à savoir :
- O. druentica
- O. fuciflora subsp. demangei
- O. elatior
- O. fuciflora subsp. fuciflora
- O. fuciflora subsp. montiliensis
- O. gresivaudanica

Photos


Cartes régionales

Carte avec distinction des nouvelles mailles découvertes en 2015

Cartes avec représentation du nombre de stations par maille