Le genre Dactylorhiza

Les dactylorhizes tirent leur nom de leurs tubercules digités. Ces orchidées se caractérisent aussi par des feuilles allongées, parfois maculées de taches pourpres et se réduisant progressivement en bractées au niveau de l'épi floral. La disposition des feuilles est primordiale pour leur détermination.

Les fleurs, assez nombreuses, possèdent un éperon recourbé vers le bas, plus rarement horizontal. Leur parfum est faible et même totalement absent chez la plupart des espèces. Le labelle est trilobé et présente, chez plusieurs taxons, une ornementation composée de points, de lignes et de tiretés formant des dessins plus ou moins complexes.

Nombre d'espèces affectionnent les situations lumineuses des zones humides ou détrempées, basiques ou acides.

Les dactylorhizes sont très variables morphologiquement et ne sont pas toujours évidentes à déterminer. Plusieurs taxons ne sont pas reconnus dans les flores générales. Il est fréquent d'observer plusieurs espèces différentes pouvant cohabiter ensemble et se croisant très facilement entre-elles.

Dix-neuf taxons sont reconnus dans notre région. Parmi eux, une mention particulière pour D. ochroleuca qui n'est signalé, en France, que de Haute-Savoie.

Des hybrides intergénériques avec Coeloglossum, Pseudorchis et Gymnadenia ont été observés en Rhône-Alpes.