Gymnadenia austriaca (La Nigritelle d'Autriche)

 

Présentation

Auteur(s) Teppner & Klein F0470Austriaca Ornon 08 JBY 180714 01 Ornon (Isère), 18 juillet 2014
Étymologie Du latin austriacus, d’Autriche, nom du pays d’où a été décrit le type.
Description - Plante petite et parfois robuste, haute de 8 à 20 (30) cm.
- Inflorescence en épi dense, assez peu fournie en fleurs, conique puis hémisphérique à subovoïde. Fleurs d’un brun-rouge à rouge-violacé, à odeur agréable vanillée à chocolatée. Labelle très ouvert, plus long (8-10 mm) et plus large que chez G. rhellicani. la partie basale des bractées présente des denticules coniques.
- Reproduction par apomixie.
Présence en Rhône-Alpes Surtout en Isère et Savoie ; rare dans l’Ain, l’Ardèche, la Drôme, et la Haute-Savoie.
Écologie En pleine lumière ; pelouses, sur sols ± calcaires, mais toujours basiques, du moins en surface, souvent avec d’autres taxons du même genre, de 800 à plus de 2 500 m.
Floraison Précoce pour le genre : de mi-juin ou début juillet à mi-juillet. Hybrides observés en Rhône-Alpes avec :
Observations Morphologiquement, les fleurs de la variété iberica ne peuvent pratiquement pas être distinguées de celles de la variété austriaca, plus orientale ; la séparation des 2 taxons ne se justifie que par quelques différences génétiques. - G. corneliana (Isère)
- G. rhellicani (Isère)
Protection - Aucune en Rhône-Alpes.
- Cotation UICN : Préoccupation mineure (LC) sous le nom de Gymnadenia nigra.
Taxon(s) proche(s) - G. cenisia
- G. corneliana
- G. rhellicani

Photos


Cartes régionales

Carte avec distinction des nouvelles mailles découvertes en 2015

Cartes avec représentation du nombre de stations par maille