Epipactis rhodanensis (L'Épipactis du Rhône)

 

Présentation

Auteur(s) Gévaudan & Robatsch 1994 F0430Rhoda Rilleux La Pape 69 JBY 080705 03 Rillieux-la-Pape (Rhône)
8 juillet 2005
Étymologie rhodanensis, du Rhône, dans le bassin duquel il a été décrit.
Description - Plante moyenne, haute de 20 à 50 cm.
- Tige assez grêle, verte, pubescente au sommet.
- Feuilles de longueur égale ou plus courtes que les entre-nœuds (5 à 6 cm), vert clair, ovales à lancéolées, étalées à dressées suivant le milieu, à "denticulation" régulière.
- Inflorescence d'une vingtaine de fleurs autogames à périanthe vert.
- Hypochile volumineux, vert foncé à brun verdâtre à l'intérieur.
- Épichile aussi large que long, blanchâtre, le plus souvent avec une zone rose ou plus foncée près de la jonction avec l'hypochile.
Présence en Rhône-Alpes Peu commun dans tous les départements, moins rare dans le Rhône.
Écologie Ripisylve (peupliers, aulnes), en lisière ou à mi-ombre, sur sols basiques, en dessous de 250 m, où se trouve la majorité des stations En altitude, dans les Alpes, jusqu’à 1 400 m où il peut coloniser les bords de torrents sur sols siliceux, gneiss ou granite.
Floraison Mi-juin, début juillet, jusqu’à début août en altitude. Hybrides observés en Rhône-Alpes avec :
Observations Espèce autogame des ripisylves, localisée surtout dans le bassin du Rhône - E. atrorubens (Isère)
- E. helleborine (Ardèche, Drôme, Isère, Loire et Rhône)
- E. tremolsii (Drôme)
Protection - Aucune.
- Cotation UICN : Préoccupation mineure (LC).
Taxon(s) proche(s) - E. helleborine

Photos


Cartes régionales

Carte avec distinction des nouvelles mailles découvertes en 2015

Cartes avec représentation du nombre de stations par maille