Ophrys elatior (L'Ophrys élevé)

 

Présentation

Auteur(s) Gumprecht ex H.F. Paulus 1996 Oussiat (Ain), 11 juillet 2009
Étymologie elatior, plus élevé, allusion à certaines plantes bien plus élevées que celles d'O. fuciflora, dans sa population.
Description - Plante grêle, parfois très élevée, haute de 15 à 75 cm.
- Feuilles basales noircies à la floraison.
- Nombreuses fleurs (jusqu’à 16) plus petites qu’O. fuciflora.
- Macule plus réduite.
Présence en Rhône-Alpes Principalement sur les terrasses alluviales du fleuve Rhône, dans l’Ain, le Rhône et la Haute-Savoie.
Écologie De pleine lumière à mi-ombre, sur terrasses alluviales calcaires, à basse altitude (170 à 400 m).
Floraison Très tardive, de début juillet à fin septembre (voire début octobre), en année favorable (pluies régulières d’été). Hybrides observés en Rhône-Alpes avec :
Observations Espèce à écologie très restreinte, faibles effectifs et floraison sporadique. Les mentions d’un taxon moins tardif (juin-juillet), plutôt collinaire et à fleurs encore plus petites, concernent O. gresivaudanica. - O. fuciflora subsp. fuciflora (Rhône)
Protection - Aucune en Rhône-Alpes.
- Cotation UICN : En danger (EN).
Taxon(s) proche(s) Tous les autres Ophrys du groupe fuciflora à savoir :
- O. druentica
- O. fuciflora subsp. demangei
- O. fuciflora subsp. fuciflora
- O. fuciflora subsp. montiliensis
- O. fuciflora subsp. souchei
- O. gresivaudanica

Photos


Cartes régionales

Carte avec distinction des nouvelles mailles découvertes en 2015

Cartes avec représentation du nombre de stations par maille