Ophrys elatior (L'Ophrys élevé)

 

Présentation

Auteur(s) Gumprecht ex H.F. Paulus 1996 Oussiat (Ain), 11 juillet 2009
Étymologie elatior, plus élevé, allusion à certaines plantes bien plus élevées que celles d'O. fuciflora, dans sa population.
Description - Plante grêle, parfois très élevée, haute de 15 à 75 cm.
- Feuilles basales noircies à la floraison.
- Nombreuses fleurs (jusqu’à 16) plus petites qu’O. fuciflora.
- Macule plus réduite.
Présence en Rhône-Alpes Principalement sur les terrasses alluviales du fleuve Rhône, dans l’Ain, le Rhône et la Haute-Savoie.
Écologie De pleine lumière à mi-ombre, sur terrasses alluviales calcaires, à basse altitude (170 à 400 m).
Floraison Très tardive, de début juillet à fin septembre (voire début octobre), en année favorable (pluies régulières d’été). Hybrides observés en Rhône-Alpes avec :
Observations Espèce à écologie très restreinte, faibles effectifs et floraison sporadique. Les mentions d’un taxon moins tardif (juin-juillet), plutôt collinaire et à fleurs encore plus petites, concernent O. gresivaudanica. - O. fuciflora subsp. fuciflora (Rhône)
Protection - Aucune en Rhône-Alpes.
- Cotation UICN : En danger (EN).
Taxon(s) proche(s) Tous les autres Ophrys du groupe fuciflora à savoir :
- O. druentica
- O. fuciflora subsp. demangei
- O. fuciflora subsp. fuciflora
- O. fuciflora subsp. montiliensis
- O. fuciflora subsp. souchei
- O. gresivaudanica

Photos

Cartes régionales

Carte avec distinction des nouvelles mailles découvertes en 2015

Cartes avec représentation du nombre de stations par maille

Cartes départementales

Cartes de répartition départementales par communes  avec représentation colorée du nombre d'observations par commune depuis 1998 et en gris des communes restées sans observations depuis 1998