Gymnadenia austriaca (La Nigritelle d'Autriche)

 

Présentation

Auteur(s) Teppner & Klein F0470Austriaca Ornon 08 JBY 180714 01 Ornon (Isère), 18 juillet 2014
Étymologie Du latin austriacus, d’Autriche, nom du pays d’où a été décrit le type.
Description - Plante petite et parfois robuste, haute de 8 à 20 (30) cm.
- Inflorescence en épi dense, assez peu fournie en fleurs, conique puis hémisphérique à subovoïde. Fleurs d’un brun-rouge à rouge-violacé, à odeur agréable vanillée à chocolatée. Labelle très ouvert, plus long (8-10 mm) et plus large que chez G. rhellicani. la partie basale des bractées présente des denticules coniques.
- Reproduction par apomixie.
Présence en Rhône-Alpes Surtout en Isère et Savoie ; rare dans l’Ain, l’Ardèche, la Drôme, et la Haute-Savoie.
Écologie En pleine lumière ; pelouses, sur sols ± calcaires, mais toujours basiques, du moins en surface, souvent avec d’autres taxons du même genre, de 800 à plus de 2 500 m.
Floraison Précoce pour le genre : de mi-juin ou début juillet à mi-juillet. Hybrides observés en Rhône-Alpes avec :
Observations Morphologiquement, les fleurs de la variété iberica ne peuvent pratiquement pas être distinguées de celles de la variété austriaca, plus orientale ; la séparation des 2 taxons ne se justifie que par quelques différences génétiques. - G. corneliana (Isère)
- G. rhellicani (Isère)
Protection - Aucune en Rhône-Alpes.
- Cotation UICN : Préoccupation mineure (LC) sous le nom de Gymnadenia nigra.
Taxon(s) proche(s) - G. cenisia
- G. corneliana
- G. rhellicani

Photos

Cartes régionales

Carte avec distinction des nouvelles mailles découvertes en 2015

Cartes avec représentation du nombre de stations par maille

Cartes départementales

Cartes de répartition départementales par communes  avec représentation colorée du nombre d'observations par commune depuis 1998 et en gris des communes restées sans observations depuis 1998