Epipactis rhodanensis (L'Épipactis du Rhône)

 

Présentation

Auteur(s) Gévaudan & Robatsch 1994 F0430Rhoda Rilleux La Pape 69 JBY 080705 03 Rillieux-la-Pape (Rhône)
8 juillet 2005
Étymologie rhodanensis, du Rhône, dans le bassin duquel il a été décrit.
Description - Plante moyenne, haute de 20 à 50 cm.
- Tige assez grêle, verte, pubescente au sommet.
- Feuilles de longueur égale ou plus courtes que les entre-nœuds (5 à 6 cm), vert clair, ovales à lancéolées, étalées à dressées suivant le milieu, à "denticulation" régulière.
- Inflorescence d'une vingtaine de fleurs autogames à périanthe vert.
- Hypochile volumineux, vert foncé à brun verdâtre à l'intérieur.
- Épichile aussi large que long, blanchâtre, le plus souvent avec une zone rose ou plus foncée près de la jonction avec l'hypochile.
Présence en Rhône-Alpes Peu commun dans tous les départements, moins rare dans le Rhône.
Écologie Ripisylve (peupliers, aulnes), en lisière ou à mi-ombre, sur sols basiques, en dessous de 250 m, où se trouve la majorité des stations En altitude, dans les Alpes, jusqu’à 1 400 m où il peut coloniser les bords de torrents sur sols siliceux, gneiss ou granite.
Floraison Mi-juin, début juillet, jusqu’à début août en altitude. Hybrides observés en Rhône-Alpes avec :
Observations Espèce autogame des ripisylves, localisée surtout dans le bassin du Rhône - E. atrorubens (Isère)
- E. helleborine (Ardèche, Drôme, Isère, Loire et Rhône)
- E. tremolsii (Drôme)
Protection - Aucune.
- Cotation UICN : Préoccupation mineure (LC).
Taxon(s) proche(s) - E. helleborine

Photos

Cartes régionales

Carte avec distinction des nouvelles mailles découvertes en 2015

Cartes avec représentation du nombre de stations par maille

Cartes départementales

Cartes de répartition départementales par communes  avec représentation colorée du nombre d'observations par commune depuis 1998 et en gris des communes restées sans observations depuis 1998